Une entreprise repose sur le marketing pour évaluer et agir selon l’évolution de son environnement. Quand on parle de marketing opérationnel, il s’agit des actions à réaliser résultant des analyses et études marketing. Une fois que les décisions stratégiques sont approuvées, il est temps de constituer le plan marketing opérationnel pour mettre en place le marketing mix.

Les différentes phases du marketing opérationnel

Le plan marketing opérationnel est en effet une sorte de carte qui facilite l’arrivée à une destination. Il permet entre autres de voir tout ce qui se passe à chaque instant précis. Pour réussir à l’utiliser comme il se doit, il faut d’abord considérer quatre phases importantes :

  • Reconnaissance des caractéristiques du marché et structuration des priorités stratégiques ;
  • Transformation des priorités en actions bien effectives ;
  • Détermination et mesure de l’activité ;
  • Collecte de renseignements à la fois subjectifs, objectifs et technologiques.

Les facteurs clés de la réussite d’un plan marketing

La réussite d’un plan marketing opérationnel dépend de quelques points. Tout d’abord, il faut que les segments cibles soient bien identifiés. Il est également primordial d’ajuster les objectifs opérationnels avec ceux du marketing stratégique (d’après les études marketing). Il ne faut pas non plus délaisser les indicateurs de résultat. Le plan marketing opérationnel doit permettre de visualiser l’intégralité de toutes les actions relatives à la communication. Aussi, les messages sont à adapter au positionnement du produit ou de la marque. Pour finir, la géolocalisation, l’interactivité et l’immédiateté sont à prioriser.

Où s’applique le marketing opérationnel ?

Pour définir les champs d’intervention du marketing opérationnel, la relation client joue un rôle principal en tant qu’angle d’analyse. Pour cela, l’intervenant (le marketeur) associe cette relation à trois phases dont l’avant-vente, au moment de la vente et l’après-vente. Ces différentes phases s’ajustent au marketing mix à savoir :

  • le produit : il est à évaluer avant de le mettre sur le marché. Est-ce qu’il peut répondre aux besoins des clients
  • le prix : il est fixé selon des actions marketing. Par exemple, le responsable marketing intègre un questionnaire pour voir si les consommateurs cibles pourront l’accepter ;
  • la place (distribution) : la recherche de circuits de distribution est impérative pour s’assurer que l’entreprise sera en mesure de s’approvisionner comme il se doit.
  • et la promotion : cette dernière phase consiste à la réalisation d’une communication pour se rapprocher de la cible.